16 novembre 1957 - Catastrophe ferroviaire de Chantonnay

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: 16 novembre 1957 - Catastrophe ferroviaire de Chantonnay

Message par zibouli le Mar 24 Nov 2015 - 20:02

Didier a écrit:Dans les tableaux des X 3800, on peut remarquer le X 3803, mis en service le 18/09/1951, radié le 15/11/1958, affectation Le Mans, suite à "nez à nez sur voie unique à Chantonnay avec la 230 G 825 de Bressuire, le 16/08/1957".

Il y a évidemment une erreur dans le tableau puisque la catastrophe s'est déroulée en novembre et pas en août.

La destruction du X3803 en 1957 a fait que la série des Picasso s'est arrêtée en 1961 à X4051 au lieu de X4050.
avatar
zibouli
Membre du forum
Membre du forum

Messages : 1279
Date d'inscription : 09/12/2012
Localisation : Paris et Les Herbiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: 16 novembre 1957 - Catastrophe ferroviaire de Chantonnay

Message par zibouli le Ven 27 Nov 2015 - 19:41

Puaud Jack a écrit: (...) Je recherche aujourd'hui tous les témoignages comme ceux sur votre site
et j'aimerais si possible avoir la communication, au besoin d'un article de presse, concernant le procès et le verdict. (...)

L'affaire est jugée le lundi 2 février 1959 par le tribunal correctionnel de La Roche-sur-Yon.
Deux personnes sont inculpées d'homicides et de blessures involontaires :
- Paul Brunet, 52 ans, facteur-chef à Chantonnay. Il est défendu par maître Belin du barreau de Fontenay-le-Comte;
- Daniel Lenain, 47 ans, mécanicien au dépôt du Mans. Il est assisté par maître Boitel du barreau de Paris.

Le tribunal correctionnel est présidé par M. Bringard, président du tribunal civil de La Roche-sur-Yon, assisté de M. Giraudias, juge au siège, et de M. Lataste, juge à Bressuire.
M. Chevalier, procureur de la République à La Roche-sur-Yon, occupe le siège du ministère public.
Maître Gueffier, du barreau de La Roche-sur-Yon, représente les intérêts de la SNCF.

Avant le procès, la responsabilité de Paul Brunet semblait établie.
En revanche, la responsabilité de Daniel Lenain a fait l'objet d'un long débat. Il lui était reproché d'avoir suivi l'ordre de départ sans vérifier si le signal libérant la voie était ouvert ou fermé.

M. Brunet, remis en liberté après une détention provisoire, a été muté à la gare des Sables-d'Olonne, dans un service administratif de la SNCF.
M. Lenain, remis en liberté après une détention provisoire, a repris son poste et a circulé sur la ligne.

Source : Quotidien "La Nouvelle République" - Edition du samedi 31 janvier 1959.


Je poursuis ma quête du verdict CFV Oui
avatar
zibouli
Membre du forum
Membre du forum

Messages : 1279
Date d'inscription : 09/12/2012
Localisation : Paris et Les Herbiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: 16 novembre 1957 - Catastrophe ferroviaire de Chantonnay

Message par zibouli le Ven 27 Nov 2015 - 22:50


Paul Brunet aurait été condamné à 15 mois de prison pour homicide involontaire.
Daniel Lenain aurait été condamné à 12 mois de prison avec sursis pour homicide involontaire.

Source incertaine. A vérifier.
avatar
zibouli
Membre du forum
Membre du forum

Messages : 1279
Date d'inscription : 09/12/2012
Localisation : Paris et Les Herbiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: 16 novembre 1957 - Catastrophe ferroviaire de Chantonnay

Message par zibouli le Ven 27 Nov 2015 - 23:38

Source : Quotidien helvète "L'impartial" - Edition du 18 novembre 1957
avatar
zibouli
Membre du forum
Membre du forum

Messages : 1279
Date d'inscription : 09/12/2012
Localisation : Paris et Les Herbiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: 16 novembre 1957 - Catastrophe ferroviaire de Chantonnay

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum